Vous êtes ici

L’Abbaye Saint-Vaast, une histoire arrageoise

Touchée à sept reprises par des incendies, en état de ruines pendant la Première Guerre mondiale, l’histoire de l’Abbaye Saint-Vaast est une histoire tourmentée, entre destruction et reconstruction.
De Charlemagne aux deux Guerres mondiales, en passant par Louis XIV et Napoléon, notre Abbaye est un témoin remarquable de l’Histoire de France. Elle est aussi, depuis sa fondation, le coeur battant de la villed’Arras.

500 L’évêque de Reims, saint Rémi,  envoi saint Vaast, né vers 456/460, en mission chez les Atrébates. Il trouve la ville dans un abandon presque total. Selon la légende, un ours avait fait de l’église sa tanière et effrayait les habitants. Saint Vaast demanda, au nom de Dieu, à l’ours de partir
et de ne jamais revenir. Ce qui arriva.

 

667 C’est à cette date qu’est fondée l’Abbaye Saint-Vaast par saint Aubert, évêque de Cambrai, sur les rives du Crinchon. La légende raconte qu’il aurait eu la vision d’un ange s’exerçant au milieu de ruines gigantesques à dessiner le plan de la nouvelle abbaye.
Une communauté de moines s’y implante en adoptant la règle de saint Benoît. Le corps de saint Vaast y fut transféré.

 

790 Quelques années auparavant, en 783, le monastère fut détruit par un incendie. Charlemagne, roi des Francs, nomme alors son chapelain Radon pour reconstruire
le monastère. En 873, Charles II le Chauve, fils de Charlemagne, roi de Francie occidentale, célèbre Noël à l’Abbaye Saint-Vaast. Il fait don de 3 évangéliaires enluminés au trésor de l’Abbaye.

 

885 Création de la première enceinte fortifiée autour de l’Abbaye par le comte d’Arras, l’abbé Raoul. Les travaux à peine terminés, le chef normand Hastings tente de s’emparer de Saint-Vaast mais doit y renoncer, l’enceinte résistant à ses assauts. Le monastère devient vite, par sa richesse et la protection qu’elle procure aux habitants, le centre d’un nouveau noyau urbain au détriment de la cité antique Nemetacum : la Commune d’Arras.

 

1435 Le traité d’Arras signé entre le roi de France Charles VII et le duc de Bourgogne Philippe le Bon, et qui met fin à la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons, est signé à l’Abbaye Saint-Vaast.

 

1631 L’abbé Philippe de Caverel décide de regrouper tous les livres de l’Abbaye dans une galerie qu’il aménage en bibliothèque. Il fait acheter tous les ouvrages publiés à cette époque. Le premier bibliothécaire nommé est Vincent Duhot. Il mettra 12 ans pour classer
les volumes confiés à ses bons soins.

 

1640 A l’issue de la prise d’Arras par les troupes du roi de France face aux Espagnols, les abbés des principales abbayes de la ville, les prélats, conseillers, magistrats et bourgeois prêtent serment de fidélité au « roi très chrétien de France et de Navarre » dans le grand réfectoire de l’Abbaye.

 

1790 L'Abbaye Saint-Vaast a été confisquée aux moines peu après la Révolution française. Elle devient Bien National de l’Etat et les moines sont expulsés de l’Abbaye en 1791. Plusieurs administrations et services s’y installent (Bibliothèque de la Ville, Archives de la Préfecture, Hôpital militaire…).

 

1831 La Ville fait l’acquisition de toute l’aile Ouest de l’Abbaye pour y installer le Musée des Beaux-Arts. Elle achète également le Jardin pour y développer un jardin botanique.

 

1915 La France est en guerre. A l’intérieur de l’Abbaye, les collections des institutions sont toujours sur place. Seuls les objets les plus précieux des archives départementales, du musée et de la bibliothèque sont descendus dans les caves. Le 5 juillet, dans l’après-midi, plusieurs obus s’abattent sur les toits. Le feu se propage rapidement. En une nuit, l’ensemble des collections de la bibliothèque et
une grande partie des collections des archives départementales et du musée sont détruites.

 

1920 La restauration débute et durera quatorze années. L’aspect extérieur du monument est conservé tandis que l’intérieur est adapté aux exigences de la municipalité et à l’administration moderne avec l’usage du béton armé pour les planchers, les voûtes et les charpentes.
Les moulures et les sols du 18e siècle sont restitués faisant de l’abbaye un monument historique atypique.

 

1989 Pierre et Pascal Prunet, Architectes en Chef des Monuments Historiques, sont chargés par la municipalité de créer une médiathèque dans une des ailes du monument. En 1998, la nouvelle galerie des Mays de Notre-Dame de Paris est inaugurée.

 

Abbaye Saint-Vaast

Contactez-nous

Une question, remarque, ou suggestion ?
Ecrivez-nous !

Facebook

Envoyez-nous un message